Eau et polluants émergents : apport des Biotechnologies à l’analyse des polluants émergents


Manifestation est organisée en collaboration INERIS, Veolia Environnement et Watchfrog

Du 20 au 22 octobre 2009

La qualité des eaux constitue, en France, l’une des préoccupations majeures de tous. Les polluants dits « émergents » présentent des risques potentiels ou avérés à court et long termes pour les écosystèmes.

L’évaluation de la qualité des eaux, la mesure de la contamination des écosystèmes aquatiques et de son évolution sont aujourd’hui réalisées par la mesure de la concentration de substances prioritaires. Bien que des techniques d’analyses fiables soient disponibles, elles présentent des limites dans le cas de faibles concentrations de ces polluants et de mélanges dans des matrices complexes. D’autre part, ces techniques ne prennent pas en compte les interactions possibles entre substances et elles ne sont pas parfaitement au point pour des mesures en continu.

Objectifs


Présenter les avancées de recherche et les limites des méthodes d’analyse actuelles des polluants émergents en France ;

Réaliser un bilan des outils biologiques intégrateurs de suivi disponibles et des besoins de développement dans ce domaine ;

Evaluer l’enjeu économique de la mise en œuvre de ces méthodes par rapport au coût de l’eau ;

Formuler des propositions et recommandations concrètes qui viseront à corriger les déficiences mises en avant en alimentant des programmes de R&D nationaux et européens.

Organisé autour de conférences, de posters et de tables rondes le colloque se veut un lieu d’échanges entre la recherche publique et les entreprises en charge des traitements et des analyses de l’eau.

Comité de pilotage


  • Charles Berger, Watchfrog
  • Anne Feraudet, Adebiotech
  • Danielle Lando, Adebiotech
  • Eric Thybaud, INERIS
  • Emmanuel Trouvé, Veolia Environnement

Comité scientifique


  • Bruno Corman, CEA
  • Anne-Marie Delort, CNRS, Univ. Clermont
  • Anne Feraudet, Adebiotech
  • Dominique Morin, BRGM
  • Eric Thybaud, INERIS
  • Emmanuel Trouvé, Veolia Environnement
  • Charles Berger, Watchfrog
  • Danielle Lando, Adebiotech
  • Jean-Luc Guinamant, Nestlé Waters

Parrainages


  • M Jean-Louis BORLOO, Ministre d’Etat, Ministre de l’Ecologie, de l’Energie, du Développement Durable et de la Mer
  • Mme Roselyne BACHELOT-NARQUIN, Ministre de la Santé et des Sports
  • M Christian Estrosi, Ministre chargé de l'Industrie

ÉTUDE: BIOTECHNOLOGIE ET EAU, DÉTECTION DES POLLUANTS ÉMERGENTS - ETAT DES LIEUX


Adebiotech a réalisé une étude en partenariat avec un de ses adhérents, Véolia Eau, faisant état des lieux des méthodes d’analyses des polluants dits « émergents » et de leurs effets sur l’environnement.
Ce rapport est à l’origine d’un groupe de réflexion qui prépare un colloque sur l’impact et l’analyse des polluants émergents. Plus d’information disponible ultérieurement.


Résumé

La problématique de l’eau est une préoccupation de tous. Actuellement se pose la question des effets de certaines substances sur la santé et l’environnement. Ces polluants, d’origine chimique ou biologique, sont appelés « polluants émergents » car ils n’ont généralement pas encore de statut réglementaire.
L’objectif de cette étude est d’identifier les procédés innovants d’analyse de l’eau pour les polluants émergents et de mettre en évidence les problématiques à résoudre. Ce travail a été rendu possible grâce à une étude bibliographique récente non exhaustive, une analyse des programmes français et européens et des entretiens avec des scientifiques experts.

L’analyse des polluants émergents dans l’eau est fondamentale pour la protection de la santé et des écosystèmes et pour permettre d’apprécier l’efficacité des traitements.

Des méthodes physico-chimiques et biotechnologiques d’analyse sont décrites dans ce rapport. Elles s’appliquent aux pesticides, aux molécules pharmaceutiques, aux toxines et à d’autres molécules comme par exemple les détergents, les plastifiants et les retardateurs de flamme. Deux types de méthodes sont distingués. Les méthodes directes mesurent la concentration ou les émissions naturelles d’une molécule. Les méthodes indirectes mesurent l’effet global d’une molécule ou d’un mélange sur un modèle biologique. Elles permettent de mesurer des effets à court et à long terme.

Une partie est consacrée à la dégradabilité des polluants. Elle met en évidence que les analyses doivent porter aussi bien sur les substances que sur leurs produits de dégradation.

Cette étude a montré que beaucoup de technologies basées sur les biotechnologies sont innovantes, cependant beaucoup d’entre elles sont encore au stade de développement et pas encore validées. Une des difficultés d’application des méthodes d’analyses concerne les matrices complexes et des mélanges de polluants qui peuvent représenter plus de 10 000 molécules dont certaines à l’état de traces.

Des initiatives françaises et européennes ont été mises en place pour tenter de résoudre ces difficultés en fédérant les différents laboratoires travaillant sur le sujet.
L’étude a permis d’identifier les aspects principaux de l’analyse des polluants émergents à développer :

  • Technologies de détection fiables et reproductibles;
  • Méthodes globales toxicologiques et écotoxicologiques prenant en compte les risques d’accumulation des polluants ;
  • Gestion des risques des polluants et anticipation des risques potentiels des nouveaux polluants.

Téléchargements


État des lieux, détection des polluants émergents dans l'eau (PDF)

GCXGC TOFMS A Novel Approach for Assessment of Emerging Contaminants, par Gaëlle Semard

Etat de l'art des méthodes spectrométriques dédiées à la recherche de stéroïdes dans l'eau, par Bruno Le Bizec

Toxicité aigue versus Toxicité chronique, par Éric Thybaud

Ecotoxicology of urban wastewaters – past, current and future activities, par F. Gagné

Utilisation des capteurs passifs pour une meilleure évaluation de la contamination des milieux aquatiques par les substances pharmaceutiques, par F.Budzinski

Intérêt des outils biologiques pour la gestion des milieux aquatiques, par Jean Prygiel

Méthodes actuelles d'analyse des polluants émergents en milieu complexe, par Johnny Gasperi

Dispersion et transfert des polluants émergentsvers les eaux de surface et souterraines, par Nicole Baran

Transformation de polluants émergents, par P. Besse-Hoggan

Polluants émergents : caractérisation, historique, situation du problème en France et en Europe, par Valéria Duli

Quelle place pour les biomarqueurs dans la stratégie de surveillance des milieux ?, par Wilfried Sanchez

Analyse des antibiotiques dans les matrices environnementales complexes, par Barbara Le Bot

De l’évaluation à la surveillance Quelle stratégie pour la prise en compte des composés émergents dans les eaux de consommation, par C. Rosin

Recent Developments in Sample Preparation for Water Analysis, par Frank David

L’information in vivo avec les outils de l’in vitro, par Gregory Lemkine

Des micropolluants émergents, et immergés, par jean Duchemin

Intérêt du test embryo-larvaire médaka (ELM) pour l’évaluation de la toxicité des substances hydrophobes et des polluants adsorbés aux particules sédimentaires, par Jérôme Cachot

Méthodes biologiques de surveillance en continu, par Matthias Grote

Le diagnostic de perturbations toxiques dans les milieux aquatiques : apport des mesures in situ sur invertébrés, par O. Geffard

Lignées cellulaire bioluminescentes et récepteur nucléaire recombinant: deux outils complémentaires pour la détection et la purification de perturbateurs endocriniens dans des échantillons environnementaux, par Patrick Balaguer

Stratégies analytiques des substances émergentes dans les matrices environnementales, par Valérie Ingrand

Importance des approches combinées pour l'aide à l'évaluation des risques liés aux mélanges de micropolluants dans les ressources en eau, par Yves Levi